FORAGE ET ESSAIS SUR SITE

Nos missions

ESSAIS D’EAU

  • Essais Lefranc / Lugeon : Permettent de déterminer le coefficient de perméabilité du terrain
  • Essai de pompage : Permet de calculer le rabattement de la nappe en fonction de la distance au point de pompage et du débit du pompage
  • Micromoulinet : Permet d’optimiser les hauteurs de paroi moulée
  • Essais Porchet qui permettent de réaliser des études d’infiltration.

POSE DE CAPTEURS

  • Pression interstitielle
  • Inclinomètre
  • Tassomètre
  • Extensomètre

DIAGRAMME

  • Diagraphie instantanée par enregistrement des paramètres de forage (vitesse d’avancement, pression de rotation, pression sur l’outil, pression d’injection, débit d’injection…). Ce type de diagraphie permet de contrôler la qualité et la décompression des terrains traversés (recherche de carrières, de poches de dissolution, détermination d’épaisseur de remblais …)

 

  • Diagraphie différée type Gamma Ray. Ce type de diagraphie permet de déterminer la radioactivité naturelle du terrain. Certaines couches géologiques comme le gypse ont une radioactivité naturelle très faible, ce qui permet de les identifier par cette méthode (recherche de poches de dissolution de gypse antéludien)

FORAGE

Notre matériel de forage permet de réaliser des sondages de reconnaissance de 63 à 250 mm en utilisant selon les terrains traversés, les techniques suivantes :
  • Tarière continue à sec pour les terrains argilo-marneux (nous employons ponctuellement des diamètres allant jusqu’à 150 mm)
  • Bicône ou tricône en rotation simple avec injection de boue biodégradable ou d’eau dans des terrains moyennement compacts
  • Trépan en rotation percussion (marteau hors trou) avec injection de boue biodégradable, d’eau ou d’air dans des terrains grossiers et compacts.
  • Carottier simple foncé, battu ou vibrofoncé.
La coupe des terrains est déterminée à partir des matériaux remontés par le fluide de forage (boue, eau ou air) et par les échantillons prélevés au carottier échantillonneur.
Pour des forages spéciaux non destinés à la géotechnique, nous employons volontiers la technique du marteau fond de trou.
Selon l’encombrement vertical (sondage en sous-sol…) nous employons, pour l’ensemble des types de forage décrits, des tiges de 1m, 1.2m, 1.8 m.

ESSAI IN SITU

  • Essai pressiométrique : reconnu principalement en France, il permet de dimensionner tous les types de fondations que ce soit par semelles, puits, ou pieux. En outre, il permet d’estimer les tassements des fondations.
  • Essai pénétrométrique. Il est très utile pour la reconnaissance des terrains superficiels puisqu’il permet de définir des caractéristiques mécaniques des sols par tranches de 10 cm. Il permet également par corrélation avec le pressiomètre de dimensionner des fondations superficielles. C’est un essai utile pour les sols lâches.
  • Essai SPT (standart penetration test). C’est un essai d’alternance avec le pressiomètre. Il permet de dimensionner tous les types de fondations. Notons tout de même que les DTU émettent des réserves quant à son utilisation pour le dimensionnement des pieux. Il ne permet pas de calculer des tassements mais permet de disposer d’échantillons pour chaque profondeur d’essais.
  • Essai phicométrique. Il permet de déterminer in-situ la cohésion et l’angle de frottement du terrain en évitant de mobiliser des foreuses lourdes et chères comme les carotteuses, et éviter ainsi les essais en laboratoire. Nous avons donc, grâce à cet essai un résultat plus fiable puisque mesuré dans un sol en place, peu cher puisqu’évitant de mobiliser du gros matériel et un laboratoire. cet essai ne peut être utilisé que dans un sol de relativement bonne qualité et homogène.

Applications

ENSEMBLE IMMOBILIER

Issy Cœur de Ville

Réalisation d’investigations géotechniques dans le cadre de la construction d’un ensemble immobilier de logements et bureaux sur un à deux sous-sols avec deux zones sur cinq niveaux de sous-sols.

Missions G2 AVP, G2 PRO et G4

BUREAUX

Tour Eria

Dans le cadre du réaménagement du quartier Bellini à Puteaux, nous avons réalisé les études géotechniques de conception et de supervision d’exécution de la Tour Eria.
Cet édifice comporte 13 niveaux de superstructure à usage de bureaux et commerces reposant sur 5 niveaux de sous-sols.
La conception des infrastructures a dû tenir compte de nombreuses problématiques géotechniques, avec entre autres la présence de sables sous-nappe sur la hauteur des 17 m de terrassement dans un contexte de forte densité urbaine.
Une paroi moulée fichée à 35 m de profondeur ainsi que des pieux de fondations atteignant 1,88 m de diamètre et ancrés à 55 m sous le niveau de la rue auront été nécessaires pour permettre au projet de “sortir de terre”.

IGH

Tour Générali

Réalisation d’investigations géotechniques dans le cadre de la future construction d’une tour de 300 m de hauteur environ.

Nous avons réaliser une mission G0 pour le compte de la SCI Iris La Défense – GENERALI ASSURANCE.

RESIDENTIEL

Résidence Novellia

Construction d’une résidence à Villenave d’Ornon par LP PROMOTION.

Mission réalisée : G2 AVP, G2 PRO et G4

TÉMOIGNAGES


LOIC RUELLAND,
Directeur Général de SOL CONSEIL

Si je devais choisir un chantier emblématique parmi les 500 projets réalisés de cette année, ce serait compliqué, mais s’il y en avait un ce serait Issy cœur de ville de par son envergure.

Nous avons réalisé des investigations géotechniques dans le cadre de la construction d’un ensemble immobilier de logements et bureaux d’envergure. Cette opération est une des plus grosses en France cette année, elle comporte notamment deux zones sur cinq niveaux de sous-sols dont trois sous la nappe. Nous avons également réalisé sur ce site les missions de conception, d’optimisation et de suivi d’exécution pour le compte de ALTAREA COGEDIM.

Rejoins
l'équipe !